Attirées par l'objectif curieux, les deux vaches vinrent prendre la pose  sous le poirier.

La plus hardie des deux s'approcha , leva le museau, fouetta l'air de sa queue chassant quelques mouches et me fit comprendre vu la grosseur d'une partie  son corps qu'elle attendait un heureux évènement.

clos de l'Aujon

Nôtre conversation  fut courte ,car les copines ayant déjà eues leurs veaux  passaient de bons moments avec leurs progénitures.Seule sa copine de prairie l'accompagnait.........